00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

 La Division des Droits de l’homme et de la protection de la MINUSMA, en partenariat avec la CNDH, a organisé, du 28 octobre au 1er novembre 2019 à l’hôtel Salam de Bamako, un atelier sur le monitoring des droits de l’homme. Objectif : approfondir les connaissances des participants sur les techniques de monitoring, d’enquêtes, de documentation et de rapportage des violations de droits de l’Homme. La cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier était placée sous la présidence du Directeur de la DDHP de la MINUSMA, qui avait à ses côtés le président de la CNDH. On y notait la présence de nombreux   participants, venus des régions du Nord et du Centre du Mali ainsi que de Bamako.

Durant trois jours de formations, les participants ont eu droit à plusieurs exposés sur les techniques de monitoring des droits de l’homme, présentés par des experts de la CNDH. Il s’agit, entre autres : « les principes de base du monitoring : enquêtes, planification d’une mission, méthodologie et collecte de l’information », « la Cartographie des acteurs, des types des violences et abus », « la protection des victimes et des témoins », « le plaidoyer auprès des autorités et Monitoring des lieux de détention », avec des exercices pratiques et évaluations des travaux par les équipes de formateurs et CBTCU.

A l’issue des travaux d’atelier, chaque groupe de travail a fait un rapport sur les exercices pratiques et le monitoring des violences sexuelles, liées au conflit, ainsi que le monitoring des six graves violations des droits de l’enfant en période de conflit, les défis, liés à la traite des enfants en Afrique de l’Ouest. De l’avis de tous les participants, cet atelier de formation leur a été très bénéfique, car il a permis de renforcer leurs capacités dans le domaine du monitoring et de l’analyse des données relatives aux droits de l’homme. Enfin, en plus de l’acquisition de nouvelles connaissances, les participants ont reçu des attestations de participation.