00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Ce jour 15 octobre 2020, le Président de la CNDH, M. Aguibou BOUARE, a reçu en audience les membres de l’Association pour la Promotion des Droits Humains et la Bonne Gouvernance (APDH-Bonne Gouvernance), au siège de l’Institution. Ils étaient venus présenter l’Association au Président et demander l’appui, les suggestions et conseils avisés du Chantre des Droits de l’Homme au Mali.

Le Président BOUARE s’est réjoui de l’initiative qu’il a qualifié de « salutaire », avant de faire remarquer qu’en matière des droits de l’Homme l’efficacité réside dans la complémentarité et la synergie, et non dans la rivalité. Les domaines d’intervention sur le terrain des droits humains sont légion, d’après lui. Il a déploré qu’il y ait peu d’associations s’occupant des droits sociaux, économiques et culturels. Il a invité l’APDH-Bonne Gouvernance à s’intéresser aux impacts des entreprises sur les droits miniers.

Il a aussi appelé la jeune association à ne pas tomber dans la fanfaronnade, notamment sur les réseaux. « Vous devez faire des propositions de réformes structurelles notamment dans le contexte de la transition, en vue de réduire le fléau de la mauvaise gouvernance et la corruption ».

Le Président de la CNDH a en outre invité les membres de l’APDH-Bonne Gouvernance, à se former avec « volonté, curiosité et envie ». Le renforcement des capacités, la formation sont la clé de la réussite, a-t-il assuré.

Le Président de l’Institution en charge des droits de l’Homme a également assuré l’APDH de l’adhésion de celle-ci au cadre de concertation des Institutions, ONG et organisations des défenses des droits de l’Homme, au sein de la Commission. Le Président les a enfin invités à être des relais de vulgarisation de son Institution.

La Rédaction.