00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) exprime sa très vive préoccupation au regard de la persistance et de l’évolution inquiétante de la crise sociopolitique depuis quelque temps, impactant, négativement la jouissance effective de certains droits fondamentaux, notamment les droits économiques, sociaux et culturels.

Aussi, s’inquiète-t-elle sérieusement de l’interruption du dialogue entre le Gouvernement et les partenaires sociaux.

Sur le fondement des instruments juridiques nationaux et internationaux protégeant les droits de l’homme, notamment la loi fondamentale du Mali, la Charte de la Transition, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ;

Après une analyse approfondie de la situation, la CNDH :

  • rappelle la consécration des droits fondamentaux en République du Mali, notamment les droits de grève, la liberté syndicale, le droit à la santé, le droit à l’éducation, le droit à l’alimentation dont toute personne résident sur le territoire Malien doit jouir ;
  • invite le Gouvernement à initier des mesures propres à créer un climat de confiance afin de renouer le fil du dialogue le plus tôt possible avec les partenaires sociaux ;
  • appelle le Gouvernement et les organisations syndicales à trouver, dans les meilleurs délais, un dénouement heureux à cette situation extrêmement douloureuse dans le strict respect des droits consacrés par la Constitution du 25 février 1992.
  • appelle à la désescalade entre les partenaires sociaux et l’Etat principal débiteur en matière de respect et de protection des droits de l’Homme.

Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

                                                                                                   Bamako, le 17 décembre 2020

                            Le Président

                                                                                                    Monsieur Aguibou BOUARE

                                                                                                       Chevalier de l’Ordre National