00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Dans un communiqué rendu public, hier, mercredi 06 janvier 2021, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), présidée par Aguibou Bouaré, a exprimé sa très vive préoccupation face aux allégations de violations et d’abus des droits de l’Homme relatives à l’attaque, le dimanche 03 janvier 2021, du Village de Bounti, Cercle de Douentza, Région de Mopti, s’étant soldés par de nombreuses pertes en vie humaine. A cet effet, la CNDH a recommandé l’ouverture d’enquêtes crédibles, indépendantes, impartiales et diligentes en vue d’identifier les auteurs et complices des violations et abus dénoncés.

La CNDH, présidée par Aguibou Bouaré, s’est inclinée devant la mémoire des victimes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Selon la CNDH, les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux, notamment la Loi Fondamentale et la Charte de Transition du Mali, de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, tous incriminent l’atteinte aux droits à la vie, à l’intégrité physique, à la sécurité et à l’Institution Nationale des droits de l’Homme. A cet effet, la CNDH a condamné avec fermeté les violations et abus des droits de l’Homme perpétrés. En outre, la CNDH a recommandé l’ouverture d’enquêtes crédibles, indépendantes, impartiales et diligentes en vue d’identifier les auteurs et complices des violations et abus dénoncés et appelle à rendre publics les résultats desdites investigations. Elle réitère son appel pressant au Gouvernement à assumer ses responsabilités dans la protection des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national. Dans son communiqué, la CNDH a invité les FaMA (Forces armées maliennes) et les encourage à lutter contre le terrorisme dans le strict respect du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. Par ailleurs, la CNDH demande à l’Etat de lutter efficacement contre l’impunité sous toutes ses formes. Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

Aguibou Sogodogo (publié sur le site https://www.maliweb.net/communique/attaque-meurtriere-du-village-de-bounty-la-cndh-exige-louverture-dune-enquete-credible-2910950.html le 07 janvier 2021.