00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Dans le cadre du Projet « Promotion des droits fondamentaux des détenus et application des instruments juridiques de prévention de la torture au Mali  « ProFOTO », la CNDH, Avocats Sans Frontières (ASF) France et ASF Mali ont organisé deux sessions de renforcement des capacités des acteurs de la chaîne pénale, du 21 au 27 janvier 2021, à l’Institut de Formation Judiciaire à Bamako. Cette activité, financée sur le Fonds spécial de l’OPCAT,  s’inscrit dans le cadre d’un Accord de partenariat entre la CNDH et l’ASF France dont l’objectif vise à « Contribuer à la prévention des actes de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants afin d’améliorer l’Etat de droit au Mali ».

Quarante-six (46) personnes ont bénéficié de cette activité de renforcement des capacités, soit vingt-trois (23) par session.

L’équipe de formateurs était composée de Dr. Zoumana DIARRA, Secrétaire Général de la CNDH, Me Seydou DOUMBIA, Président de l’ASF Mali, Me Isabelle DURAND et Me Christine MARTINEAU membres de l’ASF France, et respectivement inscrites aux Barreaux de Toulouse et de Paris.

Les principales thématiques traitées ont porté entre autres sur :

  • les situations de vulnérabilité dans les lieux privatifs de liberté
  • les obstacles au respect des droits de l’Homme et pistes d’amélioration
  • l’étude des textes nationaux, régionaux et internationaux.

L’approche méthodologique adoptée était essentiellement andragogique et centrée sur les cas pratiques et des mises  en situation.

Au cours des échanges, des difficultés ont été soulevées par certains participants dans le cadre de l’exercice de leurs missions, notamment, en lien avec :

  • le mandat et le statut de la CNDH, la différence entre celle-ci et les organisations de défense des droits de l’Homme comme l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) ;
  • les conditions de travail du personnel pénitentiaire ;
  • la prise en charge, en matière alimentaire, des personnes gardées à vue dans les Unités d’enquête, etc.

La seconde série de formation est prévue au mois de mai prochain.

La Rédaction.