00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Le Président de la CNDH M.Aguibou BOUARE a reçu le vendredi 12 Mars 2021, des responsables de la Clinique Juridique, Recours Citoyens et Solidarité à la suite d’une demande de partenariat adressée à la CNDH par cette organisation.

Cette demande de partenariat intervient à un moment où l’accès aux services de l’administration publique, particulièrement ceux relatifs à la justice, la prise en compte du genre, des services sociaux de base (Santé, Éducation, la sécurité alimentaire , eau, assainissement, Hygiène etc.) constituent une sérieuse préoccupation pour les populations vulnérables abandonnées le plus souvent à leur propre sort.

Dans le contexte actuel de notre pays, marqué par la pauvreté, l’insécurité, l’analphabétisme, la corruption, l’impunité, les abus de droit et tout récemment par la pandémie du COVID-19, les communautés démunies de notre pays demeurent des laisser- pour compte en matière d’accès aux droits humains, pourtant reconnus par la constitution du Mali.

Face à ces différents fléaux croissants, contraires à toutes nos valeurs humaines, sociales et républicaines, la « Clinique Juridique, Recours Citoyens et Solidarité » en partenariat avec d’autres organisations, a entrepris des approches d’interventions innovantes visant à amoindrir, voire éradiquer à court et moyen terme, les nombreux abus et injustices dont sont victimes les plus défavorisés de notre pays.

C’est dans ce cadre que la clinique, a cru utile de contacter  la CNDH en raison des efforts énormes qu’elle ne cesse de déployer au Mali et d’autre part d’envisager des pistes de réflexion permettant à cette jeune Clinique d’apporter sa modeste contribution à l’édification d’un Mali, juste, équitable, durable, sécurisé, exempt de pauvreté, d’oppression, d’inégalité et de violence.

Il faut noter que la « Clinique Juridique, Recours Citoyens et Solidarité » a pour mission d’accorder une assistance juridique gratuite aux plus démunis, la CNDH est l’institution nationale des droits de l’Homme dont l’une des missions est aussi de veiller au respect des droits des groupes ou personnes vulnérables notamment les femmes, les enfants, les personnes âgées, les personnes vivant avec le VIH/SIDA, les personnes privées de leur liberté, les réfugiés et les déplacés internes. Ces personnes sus-citées sont également les cibles bénéficiaires de la Clinique Juridique, donc le partenariat « Clinique Juridique, Recours Citoyens et Solidarité » et la CNDH permettra certainement de soulager les souffrances de plusieurs personnes vulnérables vivant sur le territoire malien qu’elles soient maliennes ou étrangères.Le Président a promis d’examiner cette demande de partenariat, conformément au mandat légal de la CNDH. 

La rédaction