00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Du 17 au 21 mai 2021, l’hôtel cinquantenaire de Sikasso a abrité l’atelier annuel de concertation entre la DDHP et ses partenaires défenseurs des droits de l’Homme.
Sur invitation de la DDHP de la MINUSMA, la CNDH représentée par son Président M. Agiubou BOUARE a participé aux échanges du dernier jour.

La cérémonie d’ouverture du jour co-présidée par le Directeur de la DDHP et le Président de la CNDH a commencé par le mot de bienvenue du Directeur de la DDHP M. Guillaume NGUEFA.
M. NGUEFA après avoir rappelé le mandat et les objectifs essentiels de la Minusma, spécifiquement de la DDHP autour de la stabilisation et de la stabilité du Mali, a indiqué les objectifs de la rencontre. Il s’agissait d’échanger sur l’amélioration des modalités d’accompagnement des partenaires pour la prévention, la protection et la promotion des droits humains; d’imaginer une meilleure stratégie de prévention des abus et violations, eu égard au contexte de crise multidimensionnelle du Mali.

Le Directeur a félicité et encouragé la CNDH pour ses actions lui assurant une visibilité certaine.
Ensuite, le DDHP a procédé à la présentation du Président de la CNDH avant de lui donner la parole pour son mot.
M BOUARE après avoir remercié la DDHP de l’invitation lui a exprimé toute la gratitude de la CNDH laquelle a bénéficié d’assistances multiformes, en termes d’équipements, de renforcement de capacités et d’appui conseils.

Cette journée a été marquée par l’intervention de Mme Martina BAIL chargée des Droits de l’Homme, au HCDL, Sectionde soutienaux missions de paix, qui a évoqué les actions de la CNDH.
Les échanges et les travaux de groupe ont conduit à plusieurs recommandations pertinentes notamment le renforcement des actions de coordination entre les acteurs de défense des droits de l’Homme ; la cartographie des acteurs et ressources disponibles ; le plaidoyer de haut niveau pour faciliter le travail des organisations de défense des droits de l’Homme ; le renforcement des capacités des acteurs de défense des droits de l’Homme.

La rédaction