00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com
Le présidium, composé du secrétaire général de la CNDH Zoumana Diarra et M. DIAKITE de l’ASFC lors Atelier méthodologique pour familiariser les enquêteurs de la CNDH aux outils de collecte de données

L’immeuble du Conseil National du Patronat ACI 2000 abrite depuis hier, 17 Juin 2021, un atelier méthodologique de trois jours animé par l’équipe du CEDA-Mali. Cet atelier a pour objectif général de  familiariser le personnel et enquêteurs de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) aux outils de collecte de données, afin de guider le processus d’enquête et d’analyse des données.

Spécifiquement, l’atelier vise à partager une compréhension commune des TDR et du mandat; réaliser une compréhension commune de la méthodologie de l’étude ; discuter et adopter les outils de collecte et d’analyse des données ; tester et finaliser ces outils et élaborer le chronogramme détaillé de la mission.

Les participants au nombre de 20 sont répartis de la manière suivante: 6 participants de la CNDH, 12 participants de CEDA_Mali et 2 participants de l’ASF Canada. La session se déroule en trois jours.

Cet atelier rentre dans le cadre du démarrage d’un projet qui a pour objectif général de documenter le traitement judiciaire des cas d’esclavage par ascendance dans la région de Kayes, les attentes, besoins et perspectives des victimes, en particulier des femmes et autres personnes en situation de vulnérabilité, afin d’étudier les hypothèses de réparations.
–  Réaliser une cartographie du nombre de victimes, décrivant le type de violences dont elles font l’objet ; 

–  Faire un état des lieux en matière d’accès à la justice pour les victimes d’esclavage en insistant sur les freins à leur participation aux processus judiciaires;
–  Documenter l’état des besoins, attentes et perspectives des victimes de l’esclavage dans la région de Kayes ; 

–  Etudier les violences et besoins spécifiques des femmes et des enfants victimes de la pratique, ainsi que des autres personnes en situation de vulnérabilité. 


C’est dans cette perspective que le Centre d’Etudes pour le Développement en Afrique (CEDA_Mali) a été recruté pour la réalisation de l’étude sur « les besoins et attentes des victimes de l’esclavage par ascendance à Kayes ».

La rédaction