00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com
Me Djourté Fatima DEMBELE donne des explications lors de l’atelier de validation du rapport thématique sur les Violences basées sur le Genre

Ouverture ce vendredi 09 Juillet 2021 à l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC) de l’atelier de validation du rapport thématique sur les Violences basées sur le Genre. Plus de vingt participants des organisations de la société civile prennent part à cet atelier.

Les participants sont: dix Organisations de la société (AJM, DEMESO, APDF, WILDAF, COFEM, AMPA, Association de lutte contre le bégaiement, Femmes battues, FEMAPH, le parlement des enfants) qui travaillent sur la question des VBG ou qui ont été les cibles de l’étude. Les équipes qui ont mené la collecte seront associées à travers les superviseurs.

Il s’agit, à travers cet atelier, de valider le draft du rapport thématique sur les violences basées sur le genre dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et le District de Bamako.

Il s’agira également d’examiner le contenu du draft du rapport, d’ouvrir les discussions sur le document en vue de son amélioration, de recueillir les observations des participants, d’intégrer les observations et recommandations et enfin produire le rapport final.

Les populations notamment les groupes vulnérables et en particulier les femmes et les enfants ont payé et continuent de payer un lourd tribut à la situation d’insécurité généralisée. Par les conséquences dramatiques sur le bien-être des victimes survivantes, les VBG constituent la première cause de morbidité chez les femmes. En vue d’avoir une meilleure connaissance du phénomène, la CNDH a entrepris une large collecte des données dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et le District de Bamako. Les résultats de cette enquête contribueront à élaborer un rapport thématique sur les VBG.

En vue de l’appuyer dans son travail, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) apporte un appui à la CNDH qui vise, entre autres, à avoir non seulement une meilleure connaissance du phénomène, mais à produire un rapport thématique sur la question.
Ce rapport servira de document de base pour mener le plaidoyer en vue d’adopter des mesures idoines pour combattre le fléau et sanctionner les auteurs. C’est dans cette optique que la Commission Nationale des Droits de l’Homme organise le présent atelier pour valider le draft de rapport thématique sur les VBG.

La rédaction