00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Au sujet d’un texte publié dans la presse et sur les réseaux sociaux sur la transformation de la Sécurité d’Etat en Agence Nationale de la Sécurité d’Etat, le Président de la CNDH, Aguibou Bouaré a publié son avis sur les dispositions liberticides dudit texte ».

Selon M. Bouaré, Ce texte, s’il est authentique, sans l’onction du Ministre de la Justice et des droits de l’Homme, à bon droit, nous paraît LIBERTICIDE; il prétend violer les droits fondamentaux consacrés dans la loi fondamentale du Mali et d’autres instruments juridiques régionaux et internationaux.

Aucun texte ne peut couvrir les violations des droits humains et autres crimes imprescriptibles contre l’humanité. La prévention des violations des droits humains profite à toutes et à tous.

Nul n’est à l’abri de la violation de ses droits. Cela n’arrive pas qu’aux autres, y compris ceux qui croient en profiter ou qui se croiraient à l’abri.

La protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.