00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Plusieurs personnalités publiques ont été arrêtées ces dernières semaines dans le cadre de la « lutte contre la corruption et de la malversation financière » au Mali. Ces procédures judiciaires sont-elles légales ? Des défenseurs des droits humains estiment que non. La commission nationale de défense des droits de l’Homme (CNDH) alerte ainsi sur des risques de violation des acquis démocratiques dans le pays.

M. Aguibou BOUARE est le président de la CNDH. Il répond aux questions de Dramane Maïga