00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com
Me Aissata F. TEMBELY, Vice-présidente de la CNDH

La Division des Droits de l’Homme et de la Protection de la MINUSMA a célébré, le 14 Décembre 2021, la journée internationale des Droits de l’Homme. Plusieurs institutions et organisations de défense des droits ont pris part à la cérémonie.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme qui était représenté par le conseiller technique en charge des Droits de l’Homme, M. Abdoul Karim DIARRA. Étaient également présents à cette cérémonie, M. Bruno EPO, représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU, Mme Bakhta Selma Mansouri et la Vice-présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Me Aissata F. TEMBELY. Le secrétaire général de l’institution, M. Zoumana DIARRA était  parmi les panelistes.

Dans son discours, la Vice-présidente de la CNDH a exprimé l’attachement de la CNDH aux valeurs et idéaux édictés par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, notamment au principe de l’égalité. Elle a ajouté que : « Nous devons tous défendre nos droits et promouvoir notre appartenance commune à l’humanité ».

La substance de cette journée a été le panel sur le thème : « Egalité : Tous humains, tous égaux-reconstruire un monde meilleur, plus juste, plus vert » Ce panel a été animé par 4 panélistes dont le Secrétaire Général de la CNDH, Dr Zoumana DIARRA qui a présenté certaines situations qui caractérisent l’inégalité d’accès à certains droits au Mali. Ces situations concernent l’accès à l’éducation, à la santé et à la justice. entre autres. Il a surtout insisté sur le traitement inégalitaire réservé à certaines couches sociales en raison de leur statut soit disant esclave.

L’objectif de cette journée est de permettre la compréhension de la notion de l’égalité et encourager des réflexions plus approfondies, l’identification des actions idoines à entreprendre en vue de sa réalisation et pour la  construction d’un monde meilleur juste pour prendre le pas sur l’arbitraire et l’impunité.

La rédaction