00223 20 29 70 21 cdroitdelhomme@gmail.com

Le Centre international de conférences de Bamako a abrité le 27 Décembre 2021, la cérémonie solennelle d’ouverture de la phase nationale des Assises Nationales de la Refondation (ANR).
La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a été invitée à cette cérémonie officielle de lancement de la phase nationale des Assises Nationales de la Refondation sous la Haute Présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef d’Etat. La CNDH était représentée à cette cérémonie par son président M.Aguibou BOUARE.
Les Assises nationales de la refondation traiteront treize thématiques dont la troisième concerne la justice et les droits de l’Homme, la gouvernance, la transition numérique et les médias.

Cette grande rencontre vise à faire un diagnostic sans complaisance de l’état de la nation, tirer les meilleures leçons des fora passés et faire des propositions permettant de construire une solution de sortie de crise. «Le rendez-vous pour un Mali nouveau». C’est le slogan de cette phase nationale des Assises nationales de la refondation.

Ces 4 jours d’échanges (du 27 au 30 Décembre 2021), constituent la phase ultime de ces Assises, qui ont débuté depuis le 11 décembre à travers des concertations locales dans 725 sur 759 communes, 51 sur 60 cercles et dans toutes les régions à l’exception des Régions de Kidal et Ménaka selon les organisateurs. Les représentations diplomatiques du Mali dans 26 pays de forte concentration de nos concitoyens à l’étranger ont aussi servi de cadre à ces concertations,  selon les mêmes sources. 

Ces assises nationales de la refondation constituent une étape importante, les résultats qui en sortiront ne seront cependant que le début de la refondation. Il sera mis en place, à la fin des Assises, un Comité de suivi et d’évaluation, ainsi qu’une phase technique intense qui élaborera des cadres de référence d’orientations stratégiques, de planification économique et de développement.

La rédaction