La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) exprime son extrême préoccupation suite à l’annonce de la découverte d’un charnier à Kidal dans un communiqué de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) en date du 16 novembre 2023.

En conséquence, se fondant sur les instruments juridiques comme la Constitution du 22 juillet 2023, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, la CNDH :

  • condamne avec fermeté les atteintes aux droits de l’Homme alléguées ;
  • salue l’annonce de l’ouverture d’une enquête par le Procureur du Pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée dans un communiqué publié le 20 novembre 2023, et exhorte celui-ci à diligenter cette enquête et rendre public le contenu dudit rapport ;
  • rappelle l’obligation pour l’Etat de respecter et faire respecter les droits fondamentaux de la personne humaine en tout temps, en tous lieux et en toutes circonstances.

Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.    

                                  

Bamako, le 22 novembre 2023

                                                                                                    

Le Président                              

Monsieur Aguibou BOUARE                                                                                          

 Chevalier de l’Ordre National