Dans le cadre de sa mission de promotion des droits de l’Homme, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé le vendredi, 19 janvier 2024 à la Faculté des Sciences Administratives et Politiques (FSAP), un atelier de sensibilisation sur les droits de l’Homme. Cette activité était présidée par le président de la CNDH, M. Aguibou BOUARE qui était accompagné de la Vice-présidente, des commissaires et personnel de la CNDH.

Dans son allocution, monsieur BOUARE a souligné que le choix de la FSAP n’est pas un hasard, car l’enseignement des droits de l’Homme occupe une place de choix au sein de cette faculté.

Le Doyen de la FSAP, Professeur Cheick Amala TOURE a exprimé ses sentiments de satisfaction, pour avoir fait de la FSAP, le lieu d’impulsion dans le cadre de la sensibilisation sur les droits de l’Homme. Il a placé cette action dans le cadre de magnifier un mérite car la FSAP est la faculté qui abrite deux masters sur les droits de l’Homme à savoir : le master en « droits de l’Homme et culture de la paix » et le master en « Genre et développement ».

Cette rencontre de sensibilisation contribue à instaurer une culture des droits de l’Homme au Mali, elle vise spécifiquement à sensibiliser sur les droits de l’Homme; déconstruire les clichés, les préjugés et les idées reçues sur les droits de l’Homme au Mali.

Il faut souligner qu’au regard du contexte actuel de crise exacerbée au Mali, parler des droits humains est très mal compris d’où l’impérieuse nécessité de dérouler une véritable stratégie de communication à travers des actions de sensibilisation pérennes pour non seulement informer et former sur les droits humains, mais surtout de déconstruire les clichés, les préjugés et les idées reçues sur les droits de l’Homme.

Dans un contexte marqué par l’essor des réseaux sociaux avec des Fake news dénigrant les droits de l’Homme, faisant croire ainsi que c’est une importation occidentale. Il est clair que la méconnaissance de ses droits et de ceux des autres constitue un facteur de violation de ceux-ci. Il urge donc de sensibiliser massivement les populations, notamment les étudiant.e.s, sur les droits de l’Homme. C’est dans ce cadre, avec le soutien de l’Ambassade Royale du Danemark à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs du Changement (FAMOC), que la CNDH a organisé cette session de sensibilisation en milieu scolaire et universitaire sur les droits de l’Homme.

Des étudiants ont massivement répondu à l’appel de la CNDH, et ont exprimé leur satisfaction à la fin de la rencontre et exhorté la CNDH à multiplier de telles rencontres pour une meilleure compréhension des droits de l’Homme.

Cellule de Communication/CNDH